Association AAD Association APS

L’association APS

Régie par la loi du 1er Juillet 1901, l’APS a pour objet selon ses statuts :

  • L’animation,
  • La gestion,
  • La promotion de toutes structures d’alternative à l’hospitalisation

Notre Association gère un Service de Soins Infirmiers à Domicile pour personnes de plus de 60 ans en perte d’autonomie, dépendantes ou malades : SSIAD.
En tant qu’établissement médico-social, le service est sous le contrôle de la DDASS 44.
La capacité d’accueil du service a été fixée par arrêté préfectoral en date du 01 décembre 2006 à 42 places.

SSIAD

Le SSIAD a été autorisé par le préfet de Loire Atlantique le 10 juin 1991.

Les SSIAD ont pour mission de contribuer au soutien à domicile des personnes, notamment
en prévenant, ou en différant, l'entrée à l'hôpital ou dans un établissement d'hébergement ou
à l’inverse en rendant possible un retour au domicile plus rapide et dans de meilleures
conditions, suite à une hospitalisation. Ils interviennent au domicile des patients ou dans les établissements non médicalisés prenant en charge des personnes âgées, comme les Foyers Logements.

Des Aides Soignantes assurent les actes de soins relationnels et les actes non techniques
dits de nursing : toilettes, shampooings et pédiluves, la surveillance de l’hydratation et des
fonctions d’élimination, l’aide aux changes pour les incontinents, et la prévention des escarres en y ajoutant l’aide aux transferts, par exemple pour passer du lit au fauteuil.
Le SSIAD passe convention avec des infirmiers libéraux qui sont associés aux interventions
du service pour les actes infirmiers techniques. Ils sont rémunérés à l’acte par le SSIAD

Admissions APS

L’admission dans le service est soumise à une prescription médicale délivrée par le médecin traitant ou hospitalier.

L’admission est prononcée, en fonction des places disponibles à l’issue d’une évaluation individualisée des besoins réalisée au domicile.
Pour leur prise en charge par le service de soins les usagers doivent fournir :

  • une photocopie de l’attestation de droits à la Sécurité Sociale (feuille qui accompagne la carte vitale), adresse du centre de sécurité sociale dont ils dépendent ;
  • la prescription médicale du médecin traitant, ou du médecin hospitalier ;
  • la liste des traitements en cours.

 

Prise en charge

L’intervention est financée par la caisse d’assurance maladie dont dépend l’usager.

Toutes les demandes sont enregistrées, en cas d’indisponibilité de places, le dossier est placé dans notre liste d’attente ou dirigé vers d’autres professionnels de santé. Pour faciliter les relations avec l’entourage familial des personnes prises en charge dans le service, chacune d’elles est invitée au moment de son admission à désigner un référent familial.

En fonction de l’éventuelle altération de l’état de santé de la personne prise en charge, le service de soins peut demander la mise en place de certains aménagements sans lesquels les professionnels ne peuvent réaliser leurs interventions dans de bonnes conditions de sécurité (lit médicalisé, mautauban, lève-personne, fauteuil roulant, déambulateur, barre d’appui dans les sanitaires etc.)